Skip to main content

Le chant flamenco, ou cante jondo, est un élément fondamental de cet art, avec la danse et le toque ou musique jouée à la guitare. Le chant flamenco est issu du mélange de plusieurs cultures et remonte à des centaines d’années au cours desquelles il a évolué vers différents styles : dans cet article, nous allons aborder les principaux types de chants flamencos.

D’où vient le chant flamenco ?

Mais commençons par le commencement : l’origine du chant flamenco, tout comme la naissance de l’art flamenco en tant que tel, n’est pas très clair, bien que les études en la matière pointent différentes cultures comme point de départ de ce style de chant :

  • On y retrouve des traits communs avec les chants monocordes islamiques.
  • De plus, il pourrait provenir de la musique que jouaient les juifs lors de leur passage sur la péninsule.
  • Il semble toutefois évident que les chansons des chrétiens mozarabesaient pu exercer une certaine influence.
  • Le folklore des gitansarrivés en Espagne au cours du XVº siècle a lui aussi eu un fort impact sur son évolution.

RÉSERVEZ DÈS MAINTENANT !

UNE EXPÉRIENCE UNIQUE DE FLAMENCO À BARCELONE.

Achetez vos billets

Ce qui semble clair, c’est qu’à ses débuts, le chant flamenco était réservé à la sphère privée des classes populaires, avant de prendre un aspect plus professionnel dans les cafés musicaux, où on l’accompagnait alors de musique et de danse, pour se propager plus tard dans le monde entier lors de son âge d’or.

Momento del espectáculo de Gran Gala Flamenco

Classification du chant flamenco

Il est très difficile d’élaborer une classification stricte du chant flamenco ; en effet, il s’agit d’un art subjectif, qui dépend largement du duende ou inspiration du chanteur, mais les experts le divisent généralement en deux grands groupes, précisément en fonction du sentiment qu’il transmet :

  • Cante chico: joyeux et festif, avec des thèmes légers comme l’amour et le bonheur. Au sein de ce groupe, on peut trouver le tango, les bulerías et les alegrías, entre autres.
  • Cante grande : ou cante jondo, beaucoup plus grave et solennel, basé sur des thèmes comme la mort ou l’angoisse. Dans cette catégorie, on peut retrouver les seguiriyas, la soleáet les tonás, entre autres structures.

De plus, en fonction de l’attitude du chanteur sur scène, on peut catégoriser le chant flamenco en deux autres groupes :

  • Cante palante : ou chant en avant, lorsque l’interprétation du chanteur est au centre de la représentation, celui-ci est alors seul sur scène ou accompagné d’une guitare tout au plus.
  • Cante patrás : ou en arrière, lorsque la danse est au centre et le chanteur reste en arrière-plan.

Chants flamencos de base

Ce groupe contient les variétés de chant les plus pures, strictement gitanes ou apparues et développées dans la région sud de l’Andalousie. Les 4 chants flamencos de base sont :

Ils appartiennent à leur tour au genre du cante grande.

Chants flamencos influencés par les chants de base

Il s’agit de genres ou types de chants dont la structure et la thématique sont influencées par les chants basiques ou bien parce qu’ils ont un lien de parenté avec l’un d’entre eux, mais on ne les considère pas à leur tour comme une influence pour les autres. On les considère comme un mélange gitano-andalou.

  • Livianas et serranas, elles ont un lien de parenté avec la
  • Polos, bulerías, cañas, alboreáet romances sont plus proches de la soleá.
  • Alegrías, romeras, mirabrás, caracoles, cantiñas gaditanaset toute autre cantiña sont considérées comme influencées par la soleá.
  • Les saetassont proches de la toná.

Baile en Gran Gala Flamenco

Chants flamencos dérivés du fandango

Il s’agit de chants locaux dérivés du fandango andalou. On les différencie entre les fandangos locaux, les fandangos de création personnelle qui sont plus récents et, par conséquent, moins importants sur un plan historique.

  • Fandangos locaux
  • Verdiales
  • Rondeñas
  • Fandangos de Lucena
  • Chants levantins
  • Chant malaguène
  • Tarantas

Chants folkloriques aux airs flamencos

À leur tour divisés en fonction de la région géographique de laquelle ils sont issus, on ne les considère pas directement comme du flamenco, il s’agit plutôt d’un type de chant local aux airs de flamenco, bien que souvent ces airs prennent le dessus sur leur âme première.

  • Chants andalous aux airs flamencos :sevillanas, peteneras, campanilleros ou bambas, entre autres.
  • Chants galléco-asturiens : garrotines et
  • Chants hispano-américains :colombianas, habaneras, guajiras, milongas et

Principales structures du flamenco

Au sein du flamenco, on distingue encore une fois des chants très marqués qui ont leur propre identité et qui se différencient généralement par leur métrique, leur rythme et leurs thèmes. Voici un petit tour d’horizon des principales structures du flamenco.

Bulerías

L’origine de cette structure remonte à la fin du XIXº siècle à Xérès et sa particularité lui vient du fait qu’il s’agit d’un chant festif par excellence, bien que parfois ses paroles transmettent une grande tristesse, comme on peut s’y attendre d’un genre proche de la soleá, avec laquelle il partage sa thématique. Parmi les grands maestros des bulerías, on trouve Antonio Mairena, Manolo Caracol et la Niña de los Peines.

Soleás

On dénombre entre 35 et 40 différentes sortes de soleá, un chant autochtone indépendant dont le nom dérive du mot castillan soledad (solitude) et qui constitue l’un des principaux piliers du flamenco. Bien qu’à l’origine il s’agisse d’un chant pour danser, les contributions des chanteurs tels que Loco Mateo, la Serneta et El Mellizo ont élevé le chant de la soleá à la cime de l’art où on le trouve encore à l’heure actuelle.

Alegrías

Il s’agit de l’une des danses les plus difficiles qui existe au sein du flamenco, on considère que les alegrías viennent des jotas aragonaises que les soldats de Napoléon ont emporté à Cadix. Les alegrías sont un chant festif qui suit le même rythme que la soleá bien qu’il s’agisse d’un rythme plus rapide et avec plus d’entrain.

Fandangos

On le considère d’origine arabe et proche de la jota aragonaise et du fado portugais, le fandango a un caractère bien à lui en fonction de la région dont il vient, bien que ceux de Huelva et de Málaga soient les plus répandus. Il s’agit d’un chant formé par un couplet de 4 ou 5 vers qui ne suit pas un rythme prédéfini.

Sevillanas en Gran Gala FlamencoTangos

D’origine incertaine, le tango est l’un des chants basiques du flamenco, tout comme la soleá et la seguiriya. Il partage le même rythme que le tiento, mais s’adapte très bien à l’inspiration et au duende du chanteur, c’est pourquoi il évolue constamment. On peut notamment citer les tangos de Cadix et Los Puertos, les tangos de Séville, ceux de Xérès et ceux de Málaga.

Sevillanas

Il s’agit de l’une des structures du flamenco les plus connues dans le monde entier grâce à la danse qui l’accompagne, légère, joyeuse, vive et d’une grande beauté. Incontournable dans toutes les ferias, lors des fêtes populaires ou de n’importe quelle célébration réunissant plus de 3 andalous dignes de ce nom, la sevillana est un type de chant qui a évolué au fil du temps, bien que les styles les plus classiques demeurent : bibliques, boleras, rocieras, et corraleras, celles que l’on chantait dans les enclos.

Si vous voulez profiter des différentes structures et chants du flamenco interprétés par les meilleurs professionnels et dans un cadre unique, ne manquez pas l’occasion d’assister au spectacle de Gran Gala Flamenco au Palau de la Música Catalana ; vous allez l’adorer ! Réservez dès maintenant vos billets pour venir découvrir le flamenco sous un angle inimaginable.

RÉSERVEZ DÈS MAINTENANT !

UNE EXPÉRIENCE UNIQUE DE FLAMENCO À BARCELONE.

Achetez vos billets