Skip to main content

Si vous avez déjà assisté à un spectacle de flamenco, vous avez certainement observé que le cajón flamenco en est un élément essentiel, tout comme la robe à traîne (bata de cola), l’éventail flamenco ou le mantón de Manille. Cependant, l’intégration de cet instrument dans les représentations n’est pas aussi traditionnelle que l’on pourrait l’imaginer… Venez avec nous pour découvrir l’histoire et l’origine du cajón flamenco.

Qu’est-ce que le cajón flamenco ?

Le cajón flamenco est un caisson en bois sur lequel s’assoit le cajonero ou musicien chargé de marquer le rythme sur cet instrument par percussion tout en ressentant en même temps les vibrations du caisson dans son corps.

Sur les six côtés du caisson, cinq d’entre eux sont fabriqués en bois (traditionnellement en cèdre ou en acajou) alors que le dernier, celui sur lequel le musicien frappe, est généralement en contreplaqué. Les modèles les plus récents comportent également 3 vis qui permette de modifier la tonalité.

RÉSERVEZ DÈS MAINTENANT !

UNE EXPÉRIENCE UNIQUE DE FLAMENCO À BARCELONE.

Achetez vos billets

Quels sont les éléments du cajón flamenco ?

On distingue deux parties principales sur un cajón flamenco, toutes deux aussi importantes pour la musique :

  • La partie avant ou surface de frappe, sur laquelle le musicien tape et qui, comme nous l’avons expliqué, est en contreplaqué.
  • La partie arrière, qui comporte un trou servant à amplifier la résonance de l’instrument.

Généralement, l’épaisseur du bois formant le cajón varie entre 9 et 15 millimètres.

Quelles tonalités peut-on obtenir du cajón ?

En raison de sa nature d’instrument à percussion, les sons produits par le cajón sont brefs, bien qu’ils puissent être aigus ou graves ainsi que faibles ou forts, en fonction de l’intensité avec laquelle le musicien frappe ou si les coups viennent de la paume de la main ou de la pointe des doigts.

De plus, afin d’enrichir le son, certaines versions comportent de petits objets métalliques à l’intérieur de la caisse, ou même plusieurs cordes pour plus de résonance, sans que l’instrument ne cesse pour autant d’appartenir à la famille des percussions.

Espectáculo Gran Gala Flamenco

Quelle est l’origine du cajón ?

La véritable origine du cajón flamenco se situe bien loin de nos frontières : elle vient plus précisément du cajón péruvien, instrument que les esclaves africains qui voyageaient avec les colons espagnols avaient à leur tour emmenés avec eux vers ces terres.

D’ailleurs, au début il n’était même pas considéré comme un instrument, mais les esclaves accompagnaient leurs chansons, comme le Panalivio, un chant de dénonciations, de coups rythmiques sur les caisses de transport de marchandises. L’Église catholique essaya d’interdire cette musique, qu’elle considérait comme païenne, mais n’y arriva pas, en raison précisément de la simplicité de cet instrument qui accompagnait les chants et qui était facile à remplacer lorsqu’il leur était confisqué et brûlé.

Comment le cajón est-il arrivé en Espagne et dans le flamenco ?

C’est l’artiste Paco de Lucía qui a découvert le cajón flamenco en 1977, lors d’une représentation à l’ambassade espagnole de Lima. C’est à lui que l’on doit l’incorporation de cet instrument à la tradition du flamenco espagnol. Juste avant que ce génie de la musique joue avec sa troupe, une célèbre chanteuse péruvienne, Chabuca Granda, est montée sur scène accompagnée d’un musicien afro-américain qui jouait du cajón.

À son retour en Espagne, Paco de Lucía rapporta avec lui plusieurs exemplaires de cajón péruvien, dont le son s’adaptait parfaitement à toutes les structures du flamenco. Petit à petit, cet instrument a trouvé sa place parmi les interprètes et les compositeurs du flamenco moderne pour finalement devenir un élément indispensable.

Quelle a été l’évolution du cajón flamenco ?

Le premier changement appliqué à cet instrument a été un changement pratique : si au début, le cajón était posé à l’horizontale et le musicien en jouait assis sur une chaise, il est vite passé à la position verticale pour permettre au musicien de s’y asseoir dessus.

De plus, afin d’obtenir une plus grande variété de sons, on lui a ajouté des cordes et on a modifié la surface de frappe. De nos jours, on voit de plus en plus de cajones numériques, avec un son étonnamment similaire à celui des instruments classiques, mais de plus petite taille.

Cajon flamenco integrado en el espectáculo

Pourquoi le cajón est-il parfait pour le flamenco ?

Personne ne peut remettre en question le fait que Paco de Lucía fut un visionnaire du flamenco ; autant par sa grande maîtrise de l’art que par l’ouverture d’esprit qui lui a permis, entre autres, d’intégrer le son du cajón au flamenco moderne.

C’est pourquoi le maestro s’est très vite rendu compte en écoutant le son de l’instrument, qu’il s’adaptait parfaitement au rythme et à la tonalité du flamenco, et qu’il ressemblait aux sons monotones des claquettes flamenco tout en apportant à la percussion plus de consistance que les palmas qui accompagnent généralement la danse et la musique.

Vous voulez voir par vous-même comment le cajón s’intègre dans un véritable spectacle de flamenco ? Réservez dès maintenant vos places pour Gran Gala Flamenco et vous pourrez venir voir les meilleurs chanteurs et bailaores de cet art dans un spectacle qui ne vous laissera pas indifférent.

 

RÉSERVEZ DÈS MAINTENANT !

UNE EXPÉRIENCE UNIQUE DE FLAMENCO À BARCELONE.

Achetez vos billets