Skip to main content

Qui n’a jamais entendu la célèbre ovation « Olé ! » au cours de sa vie ? Si vous recherchez une définition technique du jaleo flamenco, vous vous apercevrez qu’on l’associe souvent à la confusion, autrement dit à un environnement animé et bruyant.

Cette définition s’approche assez bien de ce qu’est le flamenco. Rien d’étonnant d’ailleurs, car le flamenco, c’est la grâce, le style, la passion, mais c’est surtout un art complètement différent, chargé d’une énergie qui s’exprime de différentes manières, avec des gestes et des exclamations qui accompagnent le chant, la guitare ou la danse.

Dans cet article, vous découvrirez non seulement ce qu’est le jaleo flamenco, mais aussi son origine et son influence historique dans le développement ultérieur des différentes structures du flamenco, surtout dans les bulerías.

jaleo flamenco

Bailaora de flamenco dans Gran Gala Flamenco au Palau de la Música Catalana

Qu’est-ce que le jaleo flamenco ?

Le jaleo flamenco fait référence à deux différentes utilisations :

Tout d’abord, et comme nous l’avons indiqué dans l’introduction, le jaleo flamenco fait références aux exclamations d’euphorie qui viennent encourager la danse ; mais il représente aussi un genre qui a joué un rôle important au XIXº siècle et qui a introduit de nombreux éléments musicaux dans l’univers des bulerías et de la soleá, c’est le genre de la danse du jaleo.

¡RÉSERVEZ DÈS MAINTENANT!

UNE EXPÉRIENCE UNIQUE DE FLAMENCO À BARCELONE.

Achetez vos billets

jaleo flamenco

De nos jours, le terme jaleo flamenco fait référence à une sorte de jotilla ou fandango chanté sur un rythme andalous qui contient toutes ces expressions d’exclamation envers les artistes pendant la représentation.

Mais ce ne sont pas de simples cris lancés au hasard, ces exclamations doivent respecter la mesure, qui est suivie avec insistance loin de celle des bulerías et plus proche de la soleá. Elle doit respecter le rythme de chaque genre pour ne pas briser la magie que toute interprétation de flamenco doit transmettre.

jaleo flamenco

¡OLÉ! Barcelona y Flamenco

L’origine du jaleo flamenco

Il semblerait que le jaleo en tant que genre, soit issu de Jerez de la Frontera ; il permettait ainsi d’offrir des représentations aux arômes d’Andalousie. Avec le temps, il s’est dilué et a perdu en force jusqu’au début du XXº siècle, où on a commencé à l’appeler bulerías ou chuflas.

Pour beaucoup, les clameurs du flamenco précèdent clairement la soleá et bien d’autres de ses dérivés qui sont tombés en désuétude lorsque les styles relatifs se sont cristallisés, mais elles ont repris vie, principalement grâce aux gitans d’Estrémadure.

Les exclamations de jaleo flamenco

Bien qu’il soit impossible de citer tous les cris ou phrases du jaleo flamenco, on peut tout de même parler des plus courants ; vous les avez certainement déjà entendus en assistant à un spectacle de flamenco et le show flamenco ne serait certainement pas le même sans ces interventions.

Voici une liste des phrases de jaleo les plus populaires :  

  • ¡Olé!
  • ¡Olé guapa/o!
  • ¡Olé que olé!
  • ¡Olé la gracia y el salero!
  • ¡Olé tu arte!
  • ¡Olé a tu madre!
  • ¡Azúcar¡
  • ¡Qué arte hijo/a¡
  • ¡Toma!
  • ¡Toma que tomar!
  • ¡Fuego!
  • ¡Olé las que bailan bien!
  • ¡Olé las que cantan bien!
  • ¡Arsa!
  • ¡Guapa/guapo!
  • ¡Agua!
  • ¡Toma ya!
  • ¡Vamos!
  • ¡Vamo’ ya!
  • ¡Eso es!
  • ¡Así se baila! 
  • ¡Así se toca!
  • ¡Así se canta!
jaleo flamenco

Bailaora de flamenco dans Gran Gala Flamenco au Palau de la Música Catalana

Exemples de jaleo flamenco

Depuis l’apparition de Olé ! l’une des acclamations les plus populaires qui est aujourd’hui encore très utilisé, on peut identifier de nombreuses références au jaleo flamenco dans de nombreuses compositions espagnoles.

Citons notamment El café de Chinitas et Anda jaleo, deux chansons populaires composées par le talentueux poète espagnol, le tant apprécié Federico García Lorca.

Ces deux chansons ont été enregistrées en 1931 et ont connu énormément de succès, notamment grâce à la grande chanteuse Encarnación López, plus connue sous le surnom de La Argentinita qui chantait en jouant des castagnettes alors que Federico l’accompagnait au piano.

Comment se danse le jaleo flamenco ?

Le jaleo est une expression artistique et musicale. Bien que l’on puisse la confondre avec les bulerías en raison de leur ressemblance et du rythme qu’elles partagent, la danse du jaleo flamenco a ses propres tonalités et phrases caractéristiques bien à elle.

jaleo flamenco

Comment jalear (acclamer) dans le flamenco ?

Pour commencer, le jaleo flamenco doit répondre à certaines caractéristiques que lui apportent sa structure musicale, notamment :

la tonalité

Les mélodies du jaleo adoptent des tonalités basées sur la cadence andalouse et, par moments, des cadences tonales.

le rythme

Au début, celui-ci est marqué comme une bulería mais avec un style plus doux, plus proche de la jotera.

la strophe

Les couplets des mélodies du jaleo ont généralement 3 vers, leur contenu est cocasse et leur objectif est de divertir et de mettre de bonne humeur.

les clés

Dans les jaleos on accentue le premier temps, qui peut appartenir à un rythme de 3×4 ou de 3×8, en fonction de la vitesse qu’imprimeront les artistes.

Conclusion

Le jaleo flamenco est une autre forme que l’on peut trouver dans le flamenco, dont l’objectif est d’encourager les danseurs avec des gestes, des expressions sonores et des applaudissements. C’est une façon très artistique de stimuler l’énergie présente dans le flamenco avec laquelle le public peut se sentir identifié.

Pour les amateurs de flamenco, cette énergie se propage et agit comme une flamme qu’il faut alimenter et qui embrase tous les spectateurs. Voilà pourquoi cette expression de l’art est aussi précieuse pour tous ses fans. Les clameurs permettent d’allumer la flamme de la musique et de la danse, une flamme qui a toujours été et restera active pendant longtemps encore. « Olé ! »

 

¡RÉSERVEZ DÈS MAINTENANT!

UNE EXPÉRIENCE UNIQUE DE FLAMENCO À BARCELONE.

Achetez vos billets